Ouverture du registre en ligne des vaccins COVID-19 pour les professionnels de la santé

Première publication sur ITWeb, 3 février 2021

Plus de 34 000 travailleurs de la santé se sont déjà inscrits sur le portail d'auto-enregistrement en ligne du système électronique de données de vaccination (EVDS) du gouvernement pour recevoir le vaccin COVID-19.

C'est ce qu'a déclaré le ministre de la santé, le Dr Zweli Mkhize, lors du lancement officiel du portail virtuel d'auto-enregistrement ce matin. L'Afrique du Sud a reçu son premier lot de vaccins COVID-19 lundi.

Actuellement, seuls les professionnels de santé sont autorisés à s'inscrire sur le portail dans le cadre du programme de déploiement progressif de la vaccination du ministère de la santé. Le grand public ne pourra s'inscrire sur le portail en ligne que lorsque les prochaines étapes du programme de vaccination seront mises en œuvre.

"C'est le début d'un système d'information sanitaire complet sur la vaccination, de l'enregistrement à la certification", a déclaré Mkhize. "Ce système a été développé dans le but de s'assurer que nous posons une base solide pour les systèmes d'information sanitaire numériques qui informent les bonnes politiques et interventions nationales."

"Nous faisons d'excellents progrès en tirant parti de l'infrastructure numérique existante et en concentrant notre énergie et nos capacités sur l'interopérabilité de nos systèmes." Le Conseil national de la santé a récemment adopté le cadre normatif 2020 pour l'interopérabilité numérique en matière de santé, afin de garantir que les différentes plateformes d'information sur la santé se parlent, fournissant ainsi des données essentielles tant au niveau provincial que national.

Le ministère de la santé a décrit son EVDS comme une plateforme de coordination, qui permet de s'assurer que les établissements accrédités figurent dans le système, de coordonner l'approvisionnement en vaccins, de mettre en place un système de pré-réservation et de vaccination, d'enregistrer les personnes vaccinées et celles qui ne le sont pas, ainsi que toute information susceptible d'aider le ministère à planifier, exécuter et contrôler la vaccination.

Il a initialement indiqué son intention de mettre en place un tel système au début de l'année, le Dr Anban Pillay, directeur général adjoint du département, précisant qu'il s'agissait de gérer et de surveiller le déploiement du vaccin COVID-19.

Le lancement du portail d'auto-enregistrement EVDS pour les travailleurs de la santé intervient une semaine après que Milani Wolmarans, directeur de l'exploitation par intérim du ministère, ait fait allusion à son dévoilement imminent.

À l'époque, M. Wolmarans avait déclaré que le portail d'auto-enregistrement était une application en ligne accessible par téléphone portable ou par ordinateur avec une connexion Internet.

Elle a ajouté qu'il saisira les informations de base pour pouvoir attribuer ou indiquer au personnel de santé le site de vaccination où il doit se rendre, ainsi que la date à laquelle il doit recevoir le vaccin.

Wolmarans a déclaré à l'époque : "Les informations qui sont fournies sur ce portail, nous les utiliserons pour communiquer avec les personnes inscrites sur le portail au sujet du programme de vaccination là où cela est nécessaire et la communication se fera par le biais de cette application."

S'exprimant lors du lancement de ce matin, M. Wolmarans a déclaré que le système d'auto-enregistrement n'est qu'une composante de l'EVDS complet.

Elle a ajouté que le département national de la santé a déterminé la portée du travail pour l'EVDS complet, et le système appartient au département de la santé.

Selon M. Mkhize, le système électronique de données sur la vaccination a été construit à partir des systèmes et solutions déjà mis en œuvre, en capitalisant sur la plateforme d'enregistrement des patients. De nombreux autres systèmes alimenteront cet EVDS.

"Le système peut saisir tous les paramètres pertinents de tous les Sud-Africains qui seront vaccinés, veiller à ce que les personnes vaccinées puissent être contactées et alertées, afin d'optimiser l'adhésion au régime de vaccination, et mener à bien le processus de certification de sorte que les certificats de vaccination soient faciles à obtenir pour les personnes vaccinées et les autorités qui pourraient exiger une certification."

Répondant à la question de savoir si le système d'auto-enregistrement pourrait tomber en panne après qu'un million de personnes s'y soient inscrites, M. Wolmarans a déclaré : "L'EVDS est construit sur le système d'enregistrement de la santé qui gère déjà 59 millions d'enregistrements, et il n'a pas planté. Il est construit sur une plate-forme très solide en termes d'architecture d'entreprise.

"Si un grand nombre de personnes se connectent au système, il se peut qu'il y ait un retard et les gens doivent simplement être patients et essayer une autre fois. C'est tout ce que nous attendons, qu'il y ait un retard mais pas de plantage."

En ce qui concerne la sécurité du portail d'auto-enregistrement, elle a déclaré que des tests de pénétration ont été effectués. "Nous travaillons avec la plateforme de Mezzanine, qui répond à des normes de sécurité élevées.

"Dans sa totalité, la plateforme EVDS est conforme aux normes nationales et internationales en matière de sécurité. Un certain nombre de tests de pénétration ont été effectués, et ils ont été menés et gérés par le CSIR - en termes de tests de sécurité."

Conformément à l'approche progressive du plan de déploiement des vaccins, M. Mkhize a appelé tous les professionnels de santé actifs à s'inscrire sur le portail.

"Tous les travailleurs de la santé - cliniques et non cliniques, publics et privés, Persal et non-Persal - sont invités à rejoindre plus de 34 000 travailleurs de la santé qui se sont déjà inscrits dans le système à l'heure où nous parlons.

"Il est possible de s'inscrire sur le site, mais si l'on n'est pas un travailleur de la santé, le système donnera automatiquement la priorité aux travailleurs de la santé vérifiés pour la période de la première phase. Dans le cas où un travailleur de la santé ne s'est pas enregistré, il ne se verra pas refuser la vaccination mais sera enregistré sur le site de vaccination.

"Nous encourageons toutefois tous les professionnels de la santé à s'inscrire car cela nous aidera à savoir comment affiner nos allocations actuelles et à faire parvenir suffisamment de vaccins aux bons centres de vaccination au bon moment."